Aujourd’hui, comment je pense à demain – 59/366 réels-

femme temps« Hier encore » (j’avais vingt ans), demain ressemblait à une longue suite de jours à venir. Immobiles quand ça n’allait pas assez vite, Ô fougue de la jeunesse impatiente. Impétueux quand j’étais prise dans le tourbillon des « années de sueur » (Laurent Gaudé dans le Soleil des Scorta). Et puis, on dépasse le mitan de sa vie, l’ombre a gagné du terrain, les pentes sont escarpées, on manque parfois de souffle mais on continue à chanter en prenant le temps de s’arrêter plus souvent, pour se donner du courage. Parce que demain raccourcit chaque jour, je préfère penser à l’instant présent, qu’aujourd’hui soit bien rempli parce que fatalement demain sera un jour où je ne serai plus…

©Asphodèle – 1er mai 2015

Moins de 100 mots : 105, oups ! Sur le vif : toujours ! éléments du réel : dans l’absolu, oui en accord avec le thème : oui

Puisque vous êtes arrivés là, dites ce que vous en pensez !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s