Aujourd’hui, la terre – 252/366 réels

a feuilles mortes jardinLa terre, celle sans majuscule qui se transforme en boue dès qu’il pleut, celle qui n’est que poussière quand le vent la chahute. La terre qui accueille l’eau des sources et des océans, le feu des volcans  et dont nous respirons l’air végétal, minéral, parcourus de frissons et de sensations à chaque saison.

J’aime la sentir sous mes pieds, mouvante, irrégulière, vraie.

Aujourd’hui j’ai marché et écouté craqué les feuilles d’automne qui jouent avec elle le temps d’un coup de vent avant de s’y coucher pour rejoindre l’éternité des feuilles dans ses entrailles mystérieuses.

La terre d’automne qui en célébrant les morts, nous ramène à la vie, à ceux qui restent et à ce qu’il reste…a statue toussaint2 cimetière

©Asphodèle – 1er novembre 2015

Moins de 100 mots : 106
Sur le vif : oui
Élément du réel : oui.

Publicités